« Ce que j’apprécie le plus, c’est la diversification du métier. Entre la présentation des produits, la publicité, les contacts avec la clientèle, la gestion, la vente et le conseil, je n’ai pas le temps de m’ennuyer ! On ne vend pas les produits du secteur alimentaire comme on vend des voitures ou des articles de sport : la transparence de l’information sur la provenance des produits est aujourd’hui primordiale. Comme d’ailleurs le respect des règles d’hygiène et de propreté, ou les connaissances liées à la périodicité et aux contraintes des produits périssables. »